CLUB UNION AFRICAINE

créée en juin 1998 suite de la Résolution CM 1352 de juin 1991 du Conseil des Ministres de l'OUA à Abuja au Nigeria.

FLASH INFO: M. Wodjo Fini TRAORE Président du CLUB UA élu Vice Président de la Commission Nationale des Droits de l'Homme de Côte d'Ivoire (CNDHCI) en Juin 2013 | Le président du club union africaine désigné représentant des ONG à la Commission Nationale des Droits de l'Homme (CNDH-CI) | CLUBUA CI - Obtention du statut d'observateur auprès de la CADHP en novembre 2004 à la 36ème session ordinaire à Dakar | En prélude à la 52ème session de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples qui se tiendra du 09 au 22 octobre 2012 à Yamoussoukro, l'African Center for Democracy and Human Right Studies organise le forum des ONG du 06 au 08 octobre 2012

LA GESTION DU DOMAINE FONCIER RURAL EN CÔTE D'IVOIRE

-> Cliquez pour télécharger <-
Gestion du domaine foncier rural

 
 
   

 

TRAORE WODJO (COSOPCI) INTERPELLE OUATTARA: "NOUS NE VOULONS PAS D`UN PARLEMENT MONOCOLORE" / AU FPI: "PAS DE CONDITION INSURMONTABLE"

Le président de la Coalition de la société civile pour la paix et le développement (COSOPCI), Traoré Wodjo Fini, a fait le bilan du combat mené par sa structure pendant la crise post-électorale. C`était au cours d`une conférence de presse le samedi 22 octobre dernier au siège [Lire la suite]

------

WODJO FINI TRAORE, COORDONNATEUR DE LA COSOPCI, A PROPOS DES LEGISLATIVES : “QUE L’OPPOSITION NE POSE PAS DE CONDITIONS INSURMONTABLES”

«Que l’opposition ne pose pas de conditions insurmontables », dixit Wodjo Fini Traoré, le coordonnateur de la Coalition de la société civile pour la paix et le développement démocratique en Côte d’Ivoire (Cosopci). Qui estime que « ce serait malheureux ... [Lire la suite]

------

DECLARATION DU CLUB UA-CI Mai /2011

Le Club Union Africaine Côte d’Ivoire salue le retour de la presse de l’opposition « Notre Voie »

La crise postélectorale survenue après la proclamation des résultats du second tour de l’élection présidentielle du 28 novembre 2010, s’est muée en un conflit armé entre les Forces Républicaines de Cote d’Ivoire (FRCI) soutenant  le candidat élu Alassane Dramane Ouattara ... [Lire la suite]
------

DECLARATION DU CLUB UA CI SUITE  LA NOMINATION DE MONSIEUR  CHARLES KONAN BANNY AU POSTE DE PRESIDENT DE LA COMMISSION DIALOGUE, VERITE ET RECONCILIATION.
Le club UACI souhaite la nomination d’une personnalité apolitique à la tête de la Commission dialogue, vérité et réconciliation

Le second tour de l’élection présidentielle tenue le 28  novembre 2011, s’est soldé par la victoire de Monsieur Alassane OUATTARA. Mais, le président sortant Laurent Gbagbo, s’est résolu à conserver le pouvoir par la contestation des résultats. ... [Lire lasuite]

DEMOCRATIE ET BONNE GOUVERNANCE

DROITS DE L’HOMME ET CITOYENNETE

JEUNESSE ET DEVELOPPEMENT

FONCIER RURAL

PREVENTION DES CONFLITS

   

>> Français / English


.....................................................

.....................................................

DECLARATION RECONCILIATION NATIONALE

DECLARATION RELATIVE AUX ATTAQUES DE MOSQUEES

L’INTELLIGENT D’ABIDJAN ACTIVITE DE YAMOUSSOUKRO

NOMINATION DE BANNY A LA TETE DE COMMISSION VERITE ET RECONCILIATION

DECLARATION RELATIVES AUX ABUS DES FRCI

 
Document sans titre

LE CLUB UNION AFRICAINE COTE D’IVOIRE  S’INSURGE CONTRE LES ABUS DES FORCES REPUBLICAINES  DE COTE D’IVOIRE (FRCI) SUR LES POPULATIONS CIVILES

Depuis le 11 avril 2011, après une offensive des Forces Républicaine de Côte d’Ivoire soutenu par les Forces Pro Ouattara, l’ONUCI et la Licorne, Mr Laurent Gbagbo a été arrêté. Suite  à cette arrestation, la sécurité de la ville d’Abidjan est assurée  par les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) aidées par des patrouilles mixtes de la Licorne et de l’ONUCI.
Le Club Union Africaine  Côte d’Ivoire (Club UACI) constate que plus de deux (02) semaines  après la chute du Président sortant, certains éléments des FRCI se livrent à des abus  et des actes de perquisition dans les domiciles et dans les services sous prétexte d’être à la recherche d’armes.
Lors de ces visités inopinées, ces éléments disant appartenir aux FRCI procèdent  à l’arrestation de certaines personnes  et en profitent pour voler  d’honnêtes citoyens.

  • Considérant que la liberté  d’appartenance  politique est un droit inaliénable ;
  • Considérant que la sécurité  de tous  les citoyens  doit être assurée par les FRCI qui sont sous la responsabilité du Chef de l’Etat, Chef suprême des armée

Le Club Union Africaine Côte d’Ivoire  tout en se félicitant de l’engagement solennel du Président de la République, SEM Alassane Dramane Ouattara pour le retour des FRCI dans les casernes, s’insurgent contre ces actes graves qui s’apparentent au banditisme et à la chasse aux sorcières.
Le Club UACI  dénonce  ces abus de ces éléments des FRCI qui sont de nature à semer la peur et accroître l’insécurité au sein de la population à Abidjan.

A cet effet, le Club Union Africaine Côte d’Ivoire  recommande :
Au Président de la République,

  • Exiger à nouveau le retrait effectif  des FRCI dans les casernes et permettre dans les plus brefs délais  le déplacement des éléments de la Police Nationale et de la Gendarmerie Nationale qui sont les forces traditionnelles de maintien de l’ordre.

Au Ministre de la défense :

  • L’identification de tous les éléments des FRCI à travers un uniforme connu de tous et un document attestant leur appartenance aux FRCI
  • Remettre officiellement  un mandat d’arrêt  pour toute  perquisition à l’équipe des FRCI déployée qui se fera accompagner par les Forces impartiales en attendant le déploiement effectif des Forces de la police nationale et de la gendarmerie nationale.
  • Lutter efficacement  et donner des sanctions exemplaires à tout élément des FRCI responsable d’abus et de mettre hors d’état de nuire, les personnes qui détiennent illégalement des armes.

Fait à  Abidjan le 26 avril 2011
Pour le Club Union Africaine Côte d’Ivoire
Le Président

 

 

 

 
© 2009 - TOUS DROITS RESERVES - CLUB UA