CLUB UNION AFRICAINE

créée en juin 1998 suite de la Résolution CM 1352 de juin 1991 du Conseil des Ministres de l'OUA à Abuja au Nigeria.

FLASH INFO: M. Wodjo Fini TRAORE Président du CLUB UA élu Vice Président de la Commission Nationale des Droits de l'Homme de Côte d'Ivoire (CNDHCI) en Juin 2013 | Le président du club union africaine désigné représentant des ONG à la Commission Nationale des Droits de l'Homme (CNDH-CI) | CLUBUA CI - Obtention du statut d'observateur auprès de la CADHP en novembre 2004 à la 36ème session ordinaire à Dakar | En prélude à la 52ème session de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples qui se tiendra du 09 au 22 octobre 2012 à Yamoussoukro, l'African Center for Democracy and Human Right Studies organise le forum des ONG du 06 au 08 octobre 2012

LA GESTION DU DOMAINE FONCIER RURAL EN CÔTE D'IVOIRE

-> Cliquez pour télécharger <-
Gestion du domaine foncier rural

 
 
   

 

TRAORE WODJO (COSOPCI) INTERPELLE OUATTARA: "NOUS NE VOULONS PAS D`UN PARLEMENT MONOCOLORE" / AU FPI: "PAS DE CONDITION INSURMONTABLE"

Le président de la Coalition de la société civile pour la paix et le développement (COSOPCI), Traoré Wodjo Fini, a fait le bilan du combat mené par sa structure pendant la crise post-électorale. C`était au cours d`une conférence de presse le samedi 22 octobre dernier au siège [Lire la suite]

------

WODJO FINI TRAORE, COORDONNATEUR DE LA COSOPCI, A PROPOS DES LEGISLATIVES : “QUE L’OPPOSITION NE POSE PAS DE CONDITIONS INSURMONTABLES”

«Que l’opposition ne pose pas de conditions insurmontables », dixit Wodjo Fini Traoré, le coordonnateur de la Coalition de la société civile pour la paix et le développement démocratique en Côte d’Ivoire (Cosopci). Qui estime que « ce serait malheureux ... [Lire la suite]

------

DECLARATION DU CLUB UA-CI Mai /2011

Le Club Union Africaine Côte d’Ivoire salue le retour de la presse de l’opposition « Notre Voie »

La crise postélectorale survenue après la proclamation des résultats du second tour de l’élection présidentielle du 28 novembre 2010, s’est muée en un conflit armé entre les Forces Républicaines de Cote d’Ivoire (FRCI) soutenant  le candidat élu Alassane Dramane Ouattara ... [Lire la suite]
------

DECLARATION DU CLUB UA CI SUITE  LA NOMINATION DE MONSIEUR  CHARLES KONAN BANNY AU POSTE DE PRESIDENT DE LA COMMISSION DIALOGUE, VERITE ET RECONCILIATION.
Le club UACI souhaite la nomination d’une personnalité apolitique à la tête de la Commission dialogue, vérité et réconciliation

Le second tour de l’élection présidentielle tenue le 28  novembre 2011, s’est soldé par la victoire de Monsieur Alassane OUATTARA. Mais, le président sortant Laurent Gbagbo, s’est résolu à conserver le pouvoir par la contestation des résultats. ... [Lire lasuite]

DEMOCRATIE ET BONNE GOUVERNANCE

DROITS DE L’HOMME ET CITOYENNETE

JEUNESSE ET DEVELOPPEMENT

FONCIER RURAL

PREVENTION DES CONFLITS

   

>> Français / English


.....................................................

.....................................................

DECLARATION RECONCILIATION NATIONALE

DECLARATION RELATIVE AUX ATTAQUES DE MOSQUEES

L’INTELLIGENT D’ABIDJAN ACTIVITE DE YAMOUSSOUKRO

NOMINATION DE BANNY A LA TETE DE COMMISSION VERITE ET RECONCILIATION

DECLARATION RELATIVES AUX ABUS DES FRCI

 

CONFERENCE DE PRESSE SUR LA PRESENTATION DES RESULTATS DU PROJET D’ASSISTANCE AUX ENFANTS NON DECLARES A L’ETAT CIVIL DU
25 NOVEMBRE 2011

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

  • Contexte de la situation des enfants non déclarés à l’état civil

 La question d’identité demeure très préoccupante en Côte d’Ivoire. Estimée à environ 20 millions d’habitants, la moitié de la population ivoirienne a vécu depuis plus d’une décennie sans carte nationale d’identité (CNI). Malgré l’opération nationale des audiences foraines, la question demeure toujours.
A coté de cette difficulté évidente se pose le problème de la déclaration des enfants à l’état civil.
Dans les villes et les villages de l’intérieur de la Côte d’Ivoire, il est triste de constater que sur dix (10) naissances, sept (07), soit un taux de 70%, ne sont pas déclarés à l’état civil.
Cette situation fait de ces personnes non déclarées à l’état civil des apatrides du fait qu’elles n’ont aucune identité et aucun lien juridique avec leur pays.
La non déclaration des enfants à l’état civil s’explique par les pesanteurs culturelles, la défaillance de l’état civil (non motivation des agents des centres secondaires), la pauvreté des populations, la négligence et la distance entre les lieux d’établissement des actes de naissance et les villages...

  • Brève présentation du projet

Depuis 2010 à 2011, le Club Union Africaine Côte d’Ivoire, a mené deux projets relatifs à l’assistance des enfants non déclarés à l’état civil dans le département de Daoukro, précisément dans la sous préfecture et la commune de Daoukro puis celle d’Ettrokro.
Ce projet avait pour objectif de délivrer gratuitement 600 jugements supplétifs d’acte de naissance à 600 enfants par sous préfecture couplée aux communes.
Pour atteindre cet objectif majeur, trois (03) activités ont meublé le projet, ce sont :

  • La prospection ;
  • La sensibilisation ;
  • L’opération des audiences foraines.
  • Méthodologie
  • Information et implication des autorités administratives (préfet, sous préfets et maires) ;
  • Information et implication de l’inspection de l’enseignement primaire ;
  • Information et implication des directeurs des écoles primaires dans les villages ;
  • Implication des communautés villageoises

 

  • RESULTATS

Année 1 :

  • 774 jugements supplétifs d’acte de naissances ont délivré aux enfants notamment les élèves dans la sous préfecture et la commune de Daoukro ;
  • Au cours des audiences foraines 294 élèves filles ont été enrôlées sur les 744 élèves soit 39,51%;
  • Au niveau des élèves garçons 450 ont été enrôlés sur les 744 élèves soit 60,48%.

Année 2 :

  • 1027 jugements supplétifs d’acte de naissance sont en cours de délivrance aux enfants (élèves) de la sous préfecture et la commune d’Ettrokro.
  • Au cours des audiences foraines 382 élèves filles ont été enrôlées sur les 1027 élèves soit 37,20%.
  • Au niveau des élèves garçons 645 ont été enrôlés sur les 1027 élèves soit 62,80% ;

 

  • RECOMMANDATIONS

A l’Etat

  • Moderniser l’état civil en dotant les services de l’état civil d’outils informatiques;
  • Redynamiser les centres secondaires de l’état civil en motivant les agents de pécules mensuels;
  • Organiser des audiences foraines sur toute l’étendue du territoire national tous les cinq (05) ans selon les ressources de l’Etat.

A l’Ambassade du Canada

  • Augmenter dorénavant le nombre de bénéficiaires de jugement supplétif d’acte de naissance au niveau des élèves;
  • Etendre dorénavant les bénéficiaires de jugements supplétifs d’acte de naissance aux enfants non scolarisés et les personnes âgées de 14 ans et plus en vue de leur donner la chance d’obtenir une carte nationale d’identité et une carte d’électeur pour exprimer leur citoyenneté;
  • Multiplier les campagnes de sensibilisation en direction des populations en vue de les encourager à déclarer les enfants à l’état civil.

 

 

 

 
© 2009 - TOUS DROITS RESERVES - CLUB UA