CLUB UNION AFRICAINE

créée en juin 1998 suite de la Résolution CM 1352 de juin 1991 du Conseil des Ministres de l'OUA à Abuja au Nigeria.

FLASH INFO: M. Wodjo Fini TRAORE Président du CLUB UA élu Vice Président de la Commission Nationale des Droits de l'Homme de Côte d'Ivoire (CNDHCI) en Juin 2013 | Le président du club union africaine désigné représentant des ONG à la Commission Nationale des Droits de l'Homme (CNDH-CI) | CLUBUA CI - Obtention du statut d'observateur auprès de la CADHP en novembre 2004 à la 36ème session ordinaire à Dakar | En prélude à la 52ème session de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples qui se tiendra du 09 au 22 octobre 2012 à Yamoussoukro, l'African Center for Democracy and Human Right Studies organise le forum des ONG du 06 au 08 octobre 2012

LA GESTION DU DOMAINE FONCIER RURAL EN CÔTE D'IVOIRE

-> Cliquez pour télécharger <-
Gestion du domaine foncier rural

 
 
   

 

TRAORE WODJO (COSOPCI) INTERPELLE OUATTARA: "NOUS NE VOULONS PAS D`UN PARLEMENT MONOCOLORE" / AU FPI: "PAS DE CONDITION INSURMONTABLE"

Le président de la Coalition de la société civile pour la paix et le développement (COSOPCI), Traoré Wodjo Fini, a fait le bilan du combat mené par sa structure pendant la crise post-électorale. C`était au cours d`une conférence de presse le samedi 22 octobre dernier au siège [Lire la suite]

------

WODJO FINI TRAORE, COORDONNATEUR DE LA COSOPCI, A PROPOS DES LEGISLATIVES : “QUE L’OPPOSITION NE POSE PAS DE CONDITIONS INSURMONTABLES”

«Que l’opposition ne pose pas de conditions insurmontables », dixit Wodjo Fini Traoré, le coordonnateur de la Coalition de la société civile pour la paix et le développement démocratique en Côte d’Ivoire (Cosopci). Qui estime que « ce serait malheureux ... [Lire la suite]

------

DECLARATION DU CLUB UA-CI Mai /2011

Le Club Union Africaine Côte d’Ivoire salue le retour de la presse de l’opposition « Notre Voie »

La crise postélectorale survenue après la proclamation des résultats du second tour de l’élection présidentielle du 28 novembre 2010, s’est muée en un conflit armé entre les Forces Républicaines de Cote d’Ivoire (FRCI) soutenant  le candidat élu Alassane Dramane Ouattara ... [Lire la suite]
------

DECLARATION DU CLUB UA CI SUITE  LA NOMINATION DE MONSIEUR  CHARLES KONAN BANNY AU POSTE DE PRESIDENT DE LA COMMISSION DIALOGUE, VERITE ET RECONCILIATION.
Le club UACI souhaite la nomination d’une personnalité apolitique à la tête de la Commission dialogue, vérité et réconciliation

Le second tour de l’élection présidentielle tenue le 28  novembre 2011, s’est soldé par la victoire de Monsieur Alassane OUATTARA. Mais, le président sortant Laurent Gbagbo, s’est résolu à conserver le pouvoir par la contestation des résultats. ... [Lire lasuite]

DEMOCRATIE ET BONNE GOUVERNANCE

DROITS DE L’HOMME ET CITOYENNETE

JEUNESSE ET DEVELOPPEMENT

FONCIER RURAL

PREVENTION DES CONFLITS

   

>> Français / English


.....................................................

.....................................................

DECLARATION RECONCILIATION NATIONALE

DECLARATION RELATIVE AUX ATTAQUES DE MOSQUEES

L’INTELLIGENT D’ABIDJAN ACTIVITE DE YAMOUSSOUKRO

NOMINATION DE BANNY A LA TETE DE COMMISSION VERITE ET RECONCILIATION

DECLARATION RELATIVES AUX ABUS DES FRCI

 

:: COMMUNIQUE CONJOINT ::

Le 22 mars 2012, le monde entier découvrait avec stupéfaction l’irruption d’un groupe de militaires maliens à la tête duquel se trouve le capitaine Amadou Haya SANOGO annonçant la dissolution de toutes les institutions de la République du Mali, la suspension de la Constitution et l’instauration du Comité National pour le Redressement de la Démocratie et l’Instauration de l’Etat de Droit (CNRDR) à quarante huit (48) jours des élections présidentielle  et référendaire.

Nous, organisations soussignées, RADDHO, FOSCAO, LSDH, ROADDH-WAHRADN, CEFCI, Mouvement des Forces Vives de la Nations ( M 23)  et CUA/Côte d’Ivoire  exprimons notre profonde préoccupation par rapport à la dégradation continue de la sécurité globale au Mali, qui peut s’avérer une véritable bombe à retardement pour toute la sous-région ouest- africaine,  si des initiatives ne sont pas prises  d’urgence pour prévenir l’effondrement de l’Etat malien.

Nous :

Condamnons  fermement  le coup d’Etat militaire dirigé par le Capitaine Amadou Haya SANOGO et le Lieutenant Amadou Konaré, fondateurs du Comité National pour le Redressement de la Démocratie et l’instauration de l’Etat de Droit (CNRDR);

Exigeons le rétablissement de l’ordre constitutionnel avec le retour immédiat des militaires dans leurs casernes, le retour du Président Amadou Toumani Touré au pouvoir ;

Exigeons  la libération sans aucune condition de toutes les  personnes arbitrairement détenues, et l’arrêt immédiat des violations des droits de l’Homme relatives aux braquages, au pillage de ministères et de maisons de ministres. Cette situation constituant  un risque réel d’intensification du conflit au nord, d’une flambée des prix des produits de première nécessité et même d’une rupture d’approvisionnement des marchés ;

Appelons  la CEDEAO, l’Union Africaine et la Communauté Internationale à apporter leur soutien au Mali  pour le retour de l’ordre constitutionnel et, au besoin, à invoquer  le   chapitre 5 de la CEDEAO relatif à l’envoi de forces d’intervention ;

Soutenons  les décisions prises par le sommet des chefs d’Etat sur le Mali notamment le départ immédiat de la junte militaire.

Ont signé :

- La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO)

- Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme (LSDH)

- Le Forum des Organisations de la Société Civile de l’Afrique de l’Ouest (FOSCAO)

- Réseau Ouest Africain des Défenseurs des Droits de l’Homme (ROADDH-WAHRADN)

- Centre Féminin pour la Démocratie et les Droits Humains en Cote d’Ivoire (CEFCI)

- Le Mouvement des Forces Vives de la Nations ( M 23)

- Club Union Africaine Côte d’Ivoire (CLUBUA/Côte d’Ivoire)

 

© 2009 - TOUS DROITS RESERVES - CLUB UA